Connect with us

A la Une

« Piles solidaires » : Vos piles usagées à Cérilly, de l’électricité à Tapting

Publié

le

Le collège François Péron est inscrit à l’opération « Piles Solidaires » édition 2017-2018, une collecte de  piles et petites batteries organisée par Screlec-batribox et Electriciens sans frontières. L’objectif est double : apprendre les enjeux du recyclage et soutenir un projet de développement durable mené à Tapting au Népal. Ainsi,  l’opération « Piles solidaires » participe au financement d’un projet hydro-électrification dans ce village situé à plus de 7 000 kilomètres de Cérilly. La mission permettra d’apporter m’électricité à trois écoles et un centre de soin.

Pour ce faire, l’objectif est de collecter 40 tonnes de piles usagées. Les élèves du collège sont invités à rapporter au CDI les piles et batteries usagées. Attention, nous ne sommes pas en capacité de récupérer les batteries de voitures et encore moins de tracteurs.

Un concours est organisé au sein du collège entre les classes A, les classes B et les personnels et professeurs.  Les classes de 6A, 5A, 4A et 3A doivent déposer leurs piles dans la boîte des A et les 6B, 5B, 4B et 3B déposeront les leurs dans la boite B. Les personnels et les professeurs ont aussi leur propre boîte.

Ci-dessus, les trois batribox dans lesquelles, les élèves des classes A et B sont invités à déposer leurs piles usages, ainsi que celle dévolue aux personnels et enseignants.

 Tous les vendredis les boîtes des A, B et celle des personnels et des professeurs seront pesées.

Nous comptons sur la participation de tous.

 

 

Recycler ses piles c’est :

  • éviter de gaspiller des ressources naturelles rares ou présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel dont l’extraction est particulièrement polluante.
  • limiter tout risque de pollution des sols et réduire l’impact environnemental sur la faune et la flore.
  • produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (Acier, Zinc, Plomb, Cobalt ou Cadmium, etc…) qui seront utilisés dans de nombreuses industries.
  • éviter d’introduire des traces de métaux lourds dans les ordures ménagères encore contenus dans certains types de piles et batteries.

Poursuivre la lecture
Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la Une

Entretien avec Fabien Thévenoux, maire de Cérilly

Publié

le

La rédaction de Péron TV a eu l’honneur de recevoir Fabien Thévenoux, maire de la Cérilly pour un entretien portant sur le fonctionnement de la commune, le rôle du maire et ses compétences. 

Cet entretien réalisé par les élèves de la classe-média sera mobilisé comme support d’enseignement dans le cadre du programme d’Education Morale et Civique.  

Poursuivre la lecture

A la Une

Les jeunes s’engagent contre le sexisme à l’école

De nombreux collégiens et lycéens ont répondu à l’appel à manifester le 14 septembre contre le sexisme relayé sur les réseaux sociaux.

Publié

le

Le 14 septembre 2020, des collégiens et lycéens ont organisé une journée pour protester contre les remarques inappropriées qui concernent, en grande partie, que les filles et les codes vestimentaires des établissements scolaires.

L’appel s’est rapidement répandu sur Twitter avec le #liberationdu14 avant d’être largement diffusé sur les autres réseaux sociaux, tels qu’Instagram ou Tiktok. Suivi sur l’ensemble du territoire, ce mouvement spontané a offert un terrain d’expression à de jeunes filles.

« C’est super bien de le faire » témoigne une des participantes qui regrette cependant que cette journée n’ait pas trouvé un écho suffisant dans son établissement. « Beaucoup ne l’ont pas fait, certaines avaient peur du jugement, d’autres n’étaient simplement pas au courant de cette journée avant qu’elle ait lieu ».

Pourtant, l’enjeu est déterminant. « En soit nous avons tous le droit de porter ce qu’on veut dans la mesure où ce que l’on porte, que nous soyons un garçon ou une fille, reste respectable pour aller en cours. » affirme une lycéenne.

L’initiative a attiré l’attention des médias nationaux contraignant le ministre de l’Education Nationale à réagir. « Chacun peut comprendre que l’on vienne à l’école habillé d’une façon disons républicaine. »

« Mais qu’est ce qu’une tenue républicaine ? »

« Doit-on venir habillé(e) comme  »La liberté guidant le peuple » d’Eugène Delacroix ou encore avec le décolleté de la Marianne incarnée par Brigitte Bardot ? » s’interroge une militante.

La liberté guidant le peuple. Eugène Delacroix

Une tenue républicaine est un concept tout aussi vague qu’une tenue correcte, ou encore une tenue adaptée dans un espace de travail.

L’arbitraire subsiste. Ce qui peut paraître provoquant pour certains ne le sera pas forcément pour d’autres.

Une constante demeure. Les problèmes de tenues sont souvent tournés vers les filles qui sont jugées trop vulgaires ou indécentes. Les garçons, eux, sont plus libres de leurs choix vestimentaires.

Si chacun comprend qu’on ne vient pas à l’école comme on se rend à la plage, il est inacceptable de faire reposer sur les jeunes filles et leurs tenues la responsabilité du comportement de leurs camarades masculins.

« Une épaule dénudée ou une bretelle de soutien-gorge apparente ne justifieront jamais les remarques inappropriées qui pourraient être formulées. Le problème c’est la remarque sexiste, pas l’épaule ! » conclue une collégienne, dénonçant l’hypersexualisation du corps des femmes.

Tout cela pousse les jeunes filles de notre génération à militer pour l’égalité des conditions d’enseignement et la lutte contre le sexisme au sein des établissements scolaires.

Poursuivre la lecture

A la Une

Comment réaliser un bon reportage

Publié

le

La rédaction de Péron TV vous présente une capsule à destination des prochains journalistes de la Web TV du collège François Péron de Cérilly.

Les conseils pour réaliser un bon reportage.

Les difficultés du travail de journaliste au sein d’une rédaction collégienne.

Poursuivre la lecture

Les plus lus