Connect with us

Culture

Du Pacte Sanguinaire de Wattpad, au Pacte d’Emma en librairie, l’étonnante trajectoire du récit de Nine Gorman

Publié

le

Initialement publié en ligne sur la plateforme Wattpad sous le titre de : Le Pacte Sanguinaire, le récit de Nine Gorman, est paru le 2 novembre 2017 en librairie.

Qui est Nine Gorman ? 

Résultat de recherche d'images

Nine Gorman

Nine Gorman est une jeune femme 27 ans qui vient de sortir son premier livre : Le Pacte d’Emma. Passionnée par les livres et soucieuse de pouvoir transmettre sa passion aux autres, elle décide de lancer sa chaîne Youtube. Au fil du temps elle gagne des abonnés et en popularité, elle compte à ce jour plus de soixante trois milles abonnés sur Youtube. Nine découvre Wattpad et débute l’écriture d’une histoire qu’elle publie en ligne, qui deviendra par la suite l’œuvre littéraire qu’on vous recommande ci-dessous. A l’origine, elle avait donné le nom de Pacte Sanguinaire à son récit. Ses nombreux abonnés qui la suivent, se mettent à lire son histoire. Nine Gorman échange avec ses abonnés après avoir publié chaque chapitre, cela la motive à écrire et à étoffer son histoire. Elle finit d’écrire le Pacte Sanguinaire, et continue son activité de booktubeuse.

Quelques temps plus tard, Nine reçoit des propositions de plusieurs maison d’édition, mais elle refuse alors de le publier, ce n’est que après l’avoir réécrit qu’elle décide de le publier, et l’envoie à une maison d’édition.

                                                                  Résultat de recherche d'images pour "le pacte d'emma"

Le Pacte d’Emma

Résumé:     

« Emma, 21 ans, est atteinte d’une maladie neurodégénérative rare et incurable. Dans plusieurs années, la maladie aura tellement affecté son système nerveux qu’elle ne sera plus elle-même. Elle décide alors, à la fin de ses études, de prendre un nouveau départ à New York, avec son frère, afin de profiter de la vie avant que la maladie ne l’ait rattrapée complètement. Mais une rencontre inattendue va venir bouleverser tous ses plans. Et si finalement elle pouvait contrer la maladie ? Et si finalement elle n’allait pas mourir ? Emma fera alors le choix de survivre, au prix d’un pacte des plus sanguinaires. Mais au fond, peut-elle réellement faire confiance à cet homme qui ne semble plus avoir une once d’humanité en lui ? Et vous, à sa place, que seriez-vous réellement prêt à faire pour ne pas mourir ? » résumé pris sur le site Babelio.com

Dès le premier chapitre, Nine Gorman nous transporte à New York, au coeur de cette cité américaine qui ne dort jamais. Sa plume simple et efficace, nous permet de nous immerger à l’intérieur de son récit, nous visionnons l’immense gratte-ciel de Andrew Corporation, le gris métallique de New-York, et nous ressentons aussi la peur, le désir, que peut parfois ressentir Emma, le personnage principal. Une fois entamé Le pacte d’Emma, impossible pour nous de le refermer, on doit le finir comme si notre vie en dépendait.

Emma est attachante tout du long, sa volonté de survivre et de faire face à sa maladie nous impressionne, nous ne pouvons qu’être admiratif d’elle. Souvent contrainte à faire des choix difficiles, elle sait se démener et tout faire pour s’en sortir. Même si la fin bouleversante, ne joue pas en faveur d’Emma.

Pour accompagner Emma au cours de son histoire, il y a son frère qui la soutient dans la maladie ainsi que sa colocataire. Puis, elle fait la rencontre d’un jeune homme nommé Andrew, qui va bouleverser sa vie et ses projets. Andrew est le parfait profil du bad boy, on se laisse séduire, on l’aime, puis on le déteste. Il peut faire sourire Emma, comme lui faire verser des larmes.

En plus de tout cela, un certain Matthew fait son apparition, et essaye de conquérir le coeur d’Emma. Nine Gorman nous a concocté un triangle amoureux plein de passion, et haletant. Un lourd poids pèse sur les personnages et Emma, un suspens haletant nous oblige à tourner la page, et à découvrir la suite. Le Pacte d’Emma nous emporte, nous fait rire, nous tord le cœur et les tripes, il ne nous laisse jamais de repos, et une fois fini, nous laisse une trace indélébile.

Je le conseille fortement, si vous aimez les histoires qui vous marquent et vous restent en tête.

Dylan Guérard, élève de 3ème au collège André Boutry de Lurcis-Levy

stagiaire au CDI du collège François Péron durant trois jours.

Poursuivre la lecture
Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la Une

Mathias Frelat premier invité de l’émission littéraire du Péron TV

Publié

le

Le 23 Mai 2019, la rédaction du Péron TV a eu le plaisir de recevoir Mathias Frelat ancien élève du collège. Aujourd’hui, en terminale littéraire au lycée Jean Moulins de St Amand-Montrond, il est venu nous présenter son livre, « Les 4 éléments, le signe de la destinée ».

L’entretien était conduit par Lucie Bondis, membre émérite de la rédaction et Lou Maritorena, invitée pour l’occasion.

Le livre de Mathias Frelat, « Les 4 éléments, le signe de la destinée » est disponible au CDI.

Lou et Maëlys

Poursuivre la lecture

A la Une

Le bus de la mémoire à Cérilly

Publié

le

Le collège François Péron de Cérilly a eu le privilège de recevoir la visite du bus de la mémoire.

Reportage par la rédaction du Péron TV

Poursuivre la lecture

Culture

Le chat, un félin équipé pour la bataille

Publié

le

Comme l’homme, le chat a cinq sens : la vue (les yeux), l’odorat (le museau), l’ouïe (les oreilles), le toucher (tout le corps) et le goût (les papilles) … Mais nombreux sont  ceux qui affirment que le chat a un sixième sens : les phéromones.

Le chat a des yeux perçants. Certes, il voit flou mais il a besoin de dix fois moins de lumière que nous. Ainsi, il peut repérer une souris dans le noir ! Lorsqu’il y a trop de lumière, les pupilles du chat rétrécissent. Cela lui permet de capter moins de lumière et donc de voir avec une clarté normale.

L’odorat est le sens le plus important et le plus développé chez le chat. Il sent les odeurs agréables et les plus nauséabondes à plus d’une vingtaine de mètres. Dans la nature, il lui permet de sentir sa nourriture : mulot, volailles ou même les croquettes des chats domestiqués.

Les oreilles du chat sont visibles et, vous l’avez peut-être remarqué, bougent lorsqu’il entend un son suspect pour l’examiner. L’ouïe du chat est si développée qu’il sait où vous êtes, même s’il ne vous a pas encore vu. Cette fonction lui permet de détecter, surtout dans la nature, ses prédateurs avant qu’eux mêmes ne le découvrent.

Le chat a un sens du toucher remarquable, à commencer par les moustaches, aussi appelées vibrisse, incroyablement sensibles. Déjà, elles lui permettent de savoir s’il peut passer dans un trou : »Les moustaches passent, le reste du corps aussi ». Pourquoi vibrisses ? Parce que elles vibrent au déplacement de l’air et donc il perçoit tous les mouvements autour de lui. Le toucher du chat ne sert pas que pour les batailles. Il lui procure aussi bonheur. Quand on le caresse, le chat ronronne, car cela lui rappelle son âge le plus tendre où sa mère le léchait. De la même manière, il lui arrive de masser les genoux de la personne sur laquelle il est assis parce qu’il faisait de même pour faire sortir le lait des mamelles de mère.

Le goût du chat est un atout. Même dans les combats. Il sent le goût du sang et lèche avec sa langue râpeuse la blessure de la souris pour approfondir et agrandir la plaie.

Enfin, les phéromones permettent aux chats de communiquer entre eux. Chaque odeur a une signification. Déjà, à la période de reproduction, la femelle dégage des phéromones qui signifient « Venez. Je suis en chaleur ! ». Quand deux chats se rencontrent, ils dégagent des phéromones qui signifient soit « Dégage ! C’est chez moi ! » soit « Ami ? ». Les phéromones ne sont pas senties par le museau mais par un détecteur spécialement conçu pour que le chat parvienne à les percevoir.

Vous l’aurez remarqué en lisant cet article : le chat est toujours prêt pour la bagarre. Sa vue extraordinaire pour repérer ses adversaires, son odorat pour les sentir, son ouïe et son sens du toucher pour détecter son rival et son goût pour savoir là où il y a le plus de sang. Le chat fait mal, et on ne parle pas de ses griffes !

Amael Gerbaud, 6A

Poursuivre la lecture

Les plus lus

Copyright © 2017 Péron TV.