Connect with us

A la Une

La France à l’école des sorciers

Publié

le

Deux mois après les collégiens, les apprentis sorciers ont fait leur rentrée. Comme tous les ans, lors des vacances de la Toussaint, plus de 200 élèves ont franchi les portes de l’académie Beauxbâtons, l’académie française de magie, pour y apprendre les rudiments de la sorcellerie.

Chaque année un drame survient dans l’académie mais les élèves parviennent toujours à sauver leur école. Cette année, les costumes et la robe de bal de la directrice de l’académie avaient disparu.

Des professeurs sont là pour enseigner les bases de la magie aux élèves. Plusieurs cours spécialisés, comme baguette appliquée, défense contre les forces du mal et tant d’autres sont dispensés tout au long de la journée. Comme dans une école classique, les cours ne sont pas les mêmes selon la classe à laquelle appartiennent les apprentis sorciers.

Le début de la journée commence par la répartition des élèves dans les trois maisons qui répondent aux noms de: Leones, Ulula et Nix. On indique alors aux élèves leur classe et ils rejoignent leurs camarades.

 

Emblèmes des maisons de l’académie Beauxbâtons                                                                                        

Des quêtes sont données aux classes. Cette année, chaque classe devait ramener un objet. Chaque année les quêtes sont différentes.

Ainsi, au cours de la journée, les élèves assistent aux cours, réalisent la quête assignée à leur classe, et peuvent, lors des inters-cours, acheter des bonbons dans un magasin. De quoi reprendre des forces avant de se lancer dans le grand tournoi de Quidditch au terme duquel, les élèves peuvent remporter de nombreux points au profit de leur maison.

A la fin de la journée, toutes les classes se retrouvent dans la grande salle pour la répartition des points que les élèves ont fait gagner à leur maison tout au long de la journée et la désignation des vainqueurs.

Une soirée est proposée aux élèves qui peuvent rester. Cette année se fut un bal de promo.

 

Corisande Bacher 6°A

 

 

Poursuivre la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Morgane.Thomas

    29 janvier 2018 at 12 h 52 min

    Ton article est très bien coco il est vraiment intéressant !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la Une

Entretien avec Gérard Dériot, sénateur de l’Allier

Publié

le

La rédaction du Péron TV a eu le plaisir d’accueillir M. Gérard Dériot, sénateur de l’Allier pour un échange autour du rôle d’un sénateur, du quotidien d’un élu de la République et du lien qu’un élu entretient avec son territoire d’élection.

Durand une demi-heure, le sénateur a répondu aux questions de Lucie Bondis et de Léana Dubarle. 

Poursuivre la lecture

A la Une

L’opération « 1000 chercheurs dans les écoles »

Publié

le

Proposée par l’AFM-Téléthon et l’Association des professeurs de biologie et de géologie (APBG), l’opération 1000 chercheurs dans les écoles vise à sensibiliser les élèves à la recherche médicale et aux métiers de la science. C’est avec ces objectifs en tête que Karine Giraud a franchi les portes du collège François Péron de Cérilly, le 28 novembre 2019.

Reportage de Cricylia Colas, Léana Dubarle et Mathieu Jonin

Poursuivre la lecture

A la Une

Le Soudicy, la monnaie locale de l’Allier

Publié

le

Depuis le 15 juin 2019, une nouvelle monnaie locale circule entre les mains des habitants de l’Allier, le Soudicy. Cette monnaie complémentaire à l’euro vise à favoriser l’économie locale. 

Reportage de Gabriel Fonteix-Schimenti, Mathieu Jonin, Donovan et Logan Navarro 

Poursuivre la lecture

Les plus lus

Copyright © 2017 Péron TV.