Connect with us

A la Une

La France à l’école des sorciers

Publié

le

Deux mois après les collégiens, les apprentis sorciers ont fait leur rentrée. Comme tous les ans, lors des vacances de la Toussaint, plus de 200 élèves ont franchi les portes de l’académie Beauxbâtons, l’académie française de magie, pour y apprendre les rudiments de la sorcellerie.

Chaque année un drame survient dans l’académie mais les élèves parviennent toujours à sauver leur école. Cette année, les costumes et la robe de bal de la directrice de l’académie avaient disparu.

Des professeurs sont là pour enseigner les bases de la magie aux élèves. Plusieurs cours spécialisés, comme baguette appliquée, défense contre les forces du mal et tant d’autres sont dispensés tout au long de la journée. Comme dans une école classique, les cours ne sont pas les mêmes selon la classe à laquelle appartiennent les apprentis sorciers.

Le début de la journée commence par la répartition des élèves dans les trois maisons qui répondent aux noms de: Leones, Ulula et Nix. On indique alors aux élèves leur classe et ils rejoignent leurs camarades.

 

Emblèmes des maisons de l’académie Beauxbâtons                                                                                        

Des quêtes sont données aux classes. Cette année, chaque classe devait ramener un objet. Chaque année les quêtes sont différentes.

Ainsi, au cours de la journée, les élèves assistent aux cours, réalisent la quête assignée à leur classe, et peuvent, lors des inters-cours, acheter des bonbons dans un magasin. De quoi reprendre des forces avant de se lancer dans le grand tournoi de Quidditch au terme duquel, les élèves peuvent remporter de nombreux points au profit de leur maison.

A la fin de la journée, toutes les classes se retrouvent dans la grande salle pour la répartition des points que les élèves ont fait gagner à leur maison tout au long de la journée et la désignation des vainqueurs.

Une soirée est proposée aux élèves qui peuvent rester. Cette année se fut un bal de promo.

 

Corisande Bacher 6°A

 

 

Poursuivre la lecture
1 commentaire

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la Une

Entretien avec M. Karim Benmiloud, recteur de l’académie de Clermont-Ferrand

Publié

le

A l’occasion de la remise du prix Médiatiks  aux membres de la rédaction de Péron TV, M. Karim Benmiloud, le recteur de l’académie de Clermont Ferrand  a accordé une interview  aux élèves.

M. Karim Benmiloud (Recteur) et M. Jean-Emanuel Dumoulin (CLEMI) ont remis le prix Médiatiks à Cricylia Colas, membre de la rédaction

Ces derniers l’ont interrogé sur trois grands sujets : le rôle du recteur, ses projets et son rapport à la ruralité ; l’Education aux Médias et à l’Information et enfin, la lutte contre le sexisme au sein des établissements scolaires. 

Poursuivre la lecture

A la Une

Le goût « au pré de l’assiette »

Publié

le

A l’occasion de la semaine du goût qui s’est déroulée du 12 au 16 octobre, le conseil départemental de l’Allier a organisé l’opération « au pré de l’assiette » en partenariat avec l’association Agrilocal. Le restaurant scolaire de Cérilly a répondu à l’appel et proposé tout au long de la semaine des menus mêlant découverte des saveurs et travail des produits locaux. Une habitude pour l’établissement qui anticipe la prochaine loi Egalim qui entrera en vigueur en 2022. 

Reportage de Manon Mayer, Thibaut Micot, Jeanne Pointud, Loric Reby. 

En complément de ce reportage sur la semaine du goût, la rédaction de Péron TV vous propose un éclairage sur le fonctionnement de la plateforme Agrilocal. 

Poursuivre la lecture

A la Une

Entretien avec Fabien Thévenoux, maire de Cérilly

Publié

le

La rédaction de Péron TV a eu l’honneur de recevoir Fabien Thévenoux, maire de la Cérilly pour un entretien portant sur le fonctionnement de la commune, le rôle du maire et ses compétences. 

Cet entretien réalisé par les élèves de la classe-média sera mobilisé comme support d’enseignement dans le cadre du programme d’Education Morale et Civique.  

Poursuivre la lecture

Les 6èmes sur les traces de François Péron

Suivez-nous sur Twitter

Archives

Les plus lus