Connect with us

Vie au collège

Stop la violence! Un jeu contre le harcèlement scolaire

Publié

le

Le harcèlement n’est pas un jeu. Il se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Pourtant, c’est en jouant que Stop la Violence, vous propose d’apprendre à identifier les situations de harcèlement et à y répondre de manière adéquate.

Nous allons vous faire découvrir ce jeu disponible sur le portail e-sidoc du collège.

Présentation du jeu / description du jeu :

Vous devez mener trois enquêtes pour comprendre ce qu’il s’est passé dans le collège et quelle est l’histoire des victimes. Chacune met en scène un cas de harcèlement différent : la rumeur et le cyber-harcèlement dans la première, la discrimination dans la seconde et le racket dans la dernière. 

Pour chaque situation vous devez récolter des indices afin de comprendre la situation, identifier la victime et les harceleurs. A l’issue de chaque enquête, un questionnaire permet de vérifier que le joueur a bien compris la situation. 

Présentation des objectifs pédagogiques du jeu : 

Le dossier pédagogique disponible sur le site du serious game décline les objectifs pédagogiques de « Stop la Violence ! » :

  • Apprendre au joueur à reconnaître les manifestations du harcèlement qui  peuvent aller d’une rumeur insistante à l’insulte, de la menace à l’agression physique : il est important de connaître ces signes pour prévenir le développement du harcèlement en milieu scolaire.
  • Faire comprendre la dimension collective de ce phénomène qui s’appuie sur des acteurs directs (harceleurs, harcelés) et indirects (témoins) : ne rien faire, c’est cautionner le harcèlement.
  • Expliquer qu’il existe de nombreuses possibilités de recours face au harcèlement qui ont tous pour objectif de faire sortir la victime de son isolement : la solution passe  souvent par l’instauration d’un dialogue entre la victime et une tierce personne (ami, enseignant, famille, personnel d’encadrement…).
  • Développer l’empathie des élèves en montrant des témoignages de victimes qui expliquent à quel point le harcèlement peut les affecter dans tous les aspects de leur vie : perte de l’estime de soi, décrochage scolaire, manque de sociabilité ou diminution des capacités de concentration peuvent laisser les traces durables.

Quand et comment jouer à Stop la violence ?

On peut y jouer pendant les récréations, la pause méridienne ou à la maison. Il faut aller dans l’ENT, cliquer sur l’onglet CDI puis e-sidoc où Stop la violence est disponible dans la rubrique jeux sérieux. 

Vous pouvez également accéder au jeu en cliquant sur ce lien

Mon avis personnel sur le jeu :

Je le trouve très bien. Il nous permet de comprendre ce que ressentent les personnes qui se font harceler. En cherchant des indices, en parlant à des personnes qui connaissent la victime qui se fait harceler, on comprend ce qu’il se passe et on peut  aider à résoudre la situation de harcèlement. A la fin de l’enquête, un quiz nous permet de vérifier si on a bien tout compris. 

Si vous êtes témoin d’un fait de harcèlement ou si une ou des personnes vous harcèlent parlez-en à un adulte !

Poursuivre la lecture
2 commentaires

2 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Développement Durable

Le recyclage une culture commune impulsée par les éco-délégués

Publié

le

Réalisé par les élèves de la rédaction de Péron TV, le livre d’or des éco-délégués du collège François Péron de Cérilly met l’accent sur les actions de recyclage conduites au sein de l’établissement : piles et petites batteries, cartouches d’encre d’imprimante, instruments d’écriture. Chacune de ces collectes s’inscrit dans une démarche éco-solidaire.

Engagé de longue date dans un projet de recyclage du papier, le collège s’est doté, cette année, d’un outil de production de briquettes de chauffage.

Grâce à l’implication des élèves, des enseignants et des agents, le recyclage devient une culture commune.

Poursuivre la lecture

Sports

L’Association Sportive de Cérilly à la recherche d’un nouveau logo

Publié

le

L’Association Sportive du Collège François Péron de Cérilly est en quête d’un nouveau logo. A cet effet, les professeurs d’Education Physique et Sportive et d’Arts Plastiques ont lancé un concours ouverts à tous : élèves, parents, enseignants, etc…

Poursuivre la lecture

Culture

La magie des fées auvergnates s’invite au collège

Les collégiens ont assisté à la première représentation du nouveau spectacle des colporteurs de couleurs. 

Publié

le

Les collégiens ont assisté à la première représentation du nouveau spectacle des colporteurs de couleurs. 

Le jeudi 17 décembre à la veille des vacances scolaires, en plus du repas de Noël, les élèves du collège François Péron ont pu apprécier le nouveau spectacle de la compagnie les Colporteurs de couleurs, créée en 2016.

En raison du protocole sanitaire qui proscrit le brassage entre les classes, les artistes ont accepté de jouer le spectacle à quatre reprises au cours de la journée. De sorte à ce que chaque élève du collège puisse assister à une représentation. Une situation rendue possible par les efforts de la compagnie et du F.S.E qui a offert ce spectacle aux élèves.  

Inspiré par les contes auvergnats, le spectacle, Les fées volcaniques, a été monté durant le confinement. Véronique Bacher, seule sur scène, incarne plusieurs personnages, dont la fée des eaux. Une façon de faire passer un message sur l’importance de l’eau sur la Terre.

Les élèves ont particulièrement apprécié ce moment. Ainsi, Cricylia Colas, élève de 3ème, a été sensible au décor et aux costumes qui plongent les spectateurs « dans un monde de rêves ». Entièrement conçu par les artistes, le décor, prend place sur un brancard de la seconde guerre mondiale, chiné sur une brocante, surmonté d’une bibliothèque.

Les élèves ont quitté le gymnase, transformé pour l’occasion en salle de spectacle, envoutés par cette atmosphère féérique. Ramenant avec eux un peu de magie.

Article rédigé par Manon Mayer, Jeanne Pointud et Loric Reby.

Article publié dans l’Echo du Berry du 28 janvier 2021

Poursuivre la lecture

Les 6èmes sur les traces de François Péron

Suivez-nous sur Twitter

Archives

Les plus lus