Spawn : Le mal sur Terre

Spawn est un comic book créé par Todd McFarlane qui a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 1997.

Spawn raconte l’histoire d’Al Simmons, un agent de la CIA réputé pour ses aptitudes au combat. En raison de son parcours professionnel remarquable qui lui vaut de nombreuses distinctions, il gravit les échelons au sein de l’agence de renseignement et intègre une unité d’élite, chargé d’assurer la protection du président des Etats-Unis.

Il est alors repéré par Jason Wynn, directeur général du groupe d’élite des Etats-Unis, qui devient rapidement son mentor. Sous la responsabilité de Wynn, Al Simmons enchaînera les missions avec succès. Dépourvu d’empathie, Jason Wynn manipule son protégé et lui confie des missions de plus en plus sanguinaires et dont les objectifs semblent toujours plus obscurs.

Jaloux du succès de son apprenti et inquiet que ce dernier révèlent l’intérêt caché des missions qu’il dirigent, Jason Wynn commanditera l’assassinat d’Al Simmons, qu’il laisse pour mort dans le désert.

Dès lors, Al Simmons se retrouve en enfer où il pactise avec Malébolgia, le chef de l’armée des enfers. Dans l’espoir de revoir sa femme, Wanda, Al Simmons accepte d’être ressuscité et d’agir au service de Malébolgia.

Hellspawn amnésique et souffrant de troubles de la personnalité, il revient sur terre pour se venger et retrouver sa femme. Malébolgia a d’autres desseins et souhaite instrumentaliser Al Simmons afin de grossir les rangs de l’armée des enfers.

Devenu Spawn, Simmons possède des halos verts en guise de yeux, arbore d’immenses chaînes qui bougent de manière indépendante lorsqu’il se sent en danger. Il cache son visage carbonisé sous un masque créé par son symbiote. Son costume lui permet de voler et de se manifester à différents endroits par la pensée. Il peut également prendre temporairement l’apparence d’un autre être humain.

Généralement, un HellSpawn est immortel. Le seul moyen de tuer un Spawn est de lui sectionner la tête.

Critique : Spawn est un excellent comics mais en revanche, je le déconseille aux âmes sensibles en raison de la violence verbale et physique à laquelle s’adonnent les personnages. Néanmoins, le scénario est intéressant et prend place dans un univers complet et original. Je le conseille à un public averti.

Anthosan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :