« On peut commencer l’aïkido à tout âge »

 

Qu’est-ce qui vous a conduit à devenir professeur d’aïkido ?

Tout d’abord je ne me considère pas comme un professeur au sens où on l’entend dans l’éducation nationale, mais comme un pratiquant amateur (qui aime) désireux de transmettre sa passion aux autres. J’anime les cours bénévolement, ce qui n’empêche en rien de pratiquer avec rigueur et sérieux.

 

Et à Cérilly ?

J’ai découvert par hasard ce dojo, et j’ai tout de suite été emballé par ce local qui est selon moi très bien conçu et représente ce que doit être un lieu où l’on étudie un art martial oriental.

 

Avez-vous enseigné ailleurs ?

Je pratique au club de Domérat et j’assiste l’enseignant du cours enfants. Il m’est arrivé d’avoir à le remplacer.

 

Comment avez-vous connu l’aïkido ?

J’ai découvert cet art lors du forum des associations de Montluçon, en 2003. Il me rappelait, par la tenue vestimentaire et par les projections le judo que j’avais pratiqué dans mon enfance et mon adolescence.

 

L’aïkido est-il un sport accessible ?

L’aïkido n’est pas un sport dans la mesure où il n’y a pas de compétitions et où on ne cherche pas à vaincre ou détruire son partenaire. Tout le monde peut pratiquer l’aïkido, hommes, femmes, enfants sans catégories d’âge ou de poids.

 

A quel âge peut-on commencer ?

J’accepte les enfants à partir de 8 ans. Avant je pense que le corps n’est pas suffisamment formé et que l’enfant manque un peu de maturité. On peut commencer l’aïkido à tout âge. Pour ma part j’avais 45 ans lorsque j’ai débuté. Il peut se pratiquer toute la vie ; au club de Domérat où je pratique aussi, le doyen du club va fêter ses 80 ans.

 

Quelles sont les principales différences entre l’aïkido et les autres sports de défense ?

Comme je l’ai dit plus haut l’aïkido n’est pas un sport de combat mais un art martial sans compétition ; on apprend à neutraliser un attaquant sans violence et en respectant son intégrité. On pratique donc avec un partenaire et non avec un adversaire. On essaye de construire son corps et son esprit dans le respect du monde qui nous entoure : respect des lieux, respect du matériel, respect des autres pratiquants et respect de soi-même. Les techniques ne peuvent être utilisées que s’il y a une attaque. L’aïkido ne peut donc pas être utilisé pour agresser autrui.

 

Contact : 

Cérilly Aïkido Ryu

1, place de l’hôtel de ville

03350 Cérilly

Asso N° W031002924

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :